• l ile de Tanna

    L ile de Tanna:

    Tanna est une des îles du Vanuatu les plus intéressantes dans le domaine archéologique, au-delà de ses multiples attraits naturels ou la vie traditionnelle et ancestrale des nombreuses tribus qui la peuplent. Elle reste l'ile mystérieuse de l archipel. Son volcan, le puissant mont Yasur, offre un spectacle a couper le souffle tout en étant le plus accessible au monde. A 360 metres au dessus du niveau de la mer, celui ci domine la région entourée d une large vallée de cendres volcaniques. Sans arrêt, les roches et cendres sont éjectées hors du cratère qui mesure 700m sur 400m. Son niveau d activite va de 0 a 4 sur l echelle d alerte.

    La production agricole est peu commerciale, un peu de coprah(comme partout), oignon, igname, fruits… mais c’est principalement le café qui est exporté de Tanna. Le sol est fertile mais une grande part de cultures est à l’usage du clan dans les jardins coutumiers (ignames, banane, kava, et secondairement taro, maïs, manioc, canne à sucre…)

    Cette île a été découverte en 1774 par le Capitaine Cook qui donna le nom de son navire, la "Résolution", à la baie où il mit l'ancre.

    Le paysage est aussi varié que sauvage, dominé dans le sud par les montagnes Tukosmera, haute de 1084 mètres, et Melen, qui culmine à 1047 mètres. Toutes deux surplombent d'anciens volcans, aujourd'hui éteints.

    Le volcan… et le reste

    En plus du volcan, Tanna offre une variété d'attractions comme les chevaux sauvages de la plaine de l'Herbe Blanche (" White Grass "), les cascades chaudes de Port Résolution, les grandes chutes un peu partout sur l'île et accessible à pied, les danses traditionnelles, des événements quasi quotidiens dans de nombreuses tribus... En effet, les habitants de Tanna sont étroitement lies a la coutume. Ainsi, les natives croient fermement que l esprit des morts reste vivant dans le mont Yasur. De plus, selon eux, il faut évoluer avec les traditions, comme le "nekowiar" ou la danse du "toka", et le culte de "john frum" y est religieusement respecté. Et pour le plaisir des plongeurs, l épave du "fidjian", coulé en 1916, repose a 20m de profondeur.

     

    la danse du Toka

    Le Festival Nekoviar ou " Toka " est une des célébrations les plus marquantes du pays. Il témoigne de cette volonté des habitants de Tanna de vouloir préserver leurs coutumes. De nos jours, l'événement, qui marquait autrefois la fin d'une guerre tribale, est un symbole d'alliance, d unité et d'amitié entre différents clans tribaux. Sa préparation prend plusieurs mois, voire même une année. La cérémonie commence par une danse des femmes qui dure toute la nuit. Elle est appelée" napennapen" et est entourée par les hommes qui attendent leur tour. Un peu avant le lever du jour, le silence tombe. Puis, muni d'étranges bâtons, les hommes miment des scènes de la vie de tous les jours, suivis par d'autres danseurs, le groupe Nao. Les danseurs frappent le sol en cadences. Ensuite, commencent le festin des cochons tués pour l'occasion et l'échange de cadeaux. La cérémonie toute entière peut durer trois jours.

    Malheureusement, le festival n a pas eu lieu lors de ce 1er passage. ce sera donc une belle occasion pour retourner visiter tanna.

     

    John Frum et le culte du Cargo

    Tout commença en 1940 quand le désormais mythique personnage John Frum est venu de la mer expliquer aux habitants, qu'il y aura bientôt beaucoup de nourriture et d'argent, à condition que les Européens quittent l'île. Peu après, les troupes américaines débarquèrent équipées d'avions, de Jeeps, de radios et de cigarettes, donnant une véritable crédibilité au mythe. La Croix Rouge, sur place, offrait des soins gratuits et efficaces aux populations.

    Il ne fait aujourd'hui plus aucun doute que John Frum était Américain (John From America: " John d'Amérique ") et qu'il était venu en éclaireur pour annoncer l'arrivée des troupes alliées. De nos jours, ce culte est toujours célébré par des prières et des danses le vendredi à la Baie de Souffre ("Sulphur Bay"). Chaque 15 février, tous ses croyants se réunissent pour une grande célébration. Les hommes, armés de bâtons en forme de fusils, marchent derrière leur drapeau, sur lequel sont inscrites les lettres U, S et A. La commémoration se poursuit par des chants et des prières, attendant que John Frum revienne enfin avec un cargo blanc rempli de richesses...

     

     


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :