• Independance Day - Vanuatu

    Le Vanuatu, État de Mélanésie, était intialement appelé Nouvelles-Hébrides apres James Cook, et jusqu’à l’indépendance du pays, en 1908.

     

    Il connaît une colonisation lente et désorganisé depuis son exploration par les Européens à la fin du XVIIIe siècle jusqu’à la fin du XIXe siècle. Il fit d'abord l’objet d’un conflit d’intérêt entre la France et le Royaume-Uni qui décidèrent finalement en 1904 de mettre en place une administration conjointe, créant le condominium des Nouvelles-Hébrides en place de 1906 à 1980. Ce faisant, les Nouvelles-Hébrides ont constituées, parmi ces îles océaniennes, la seule colonie gérée conjointement par deux puissances coloniales. il en a résulté la co-existence de deux États dans le pays. Dans l'administration publique, la Résidence française ne fonctionnait qu'en français et la British Residencyqu'en anglais, avec des droits de résidence et de commerce égaux pour les sujets français et britanniques. Pour l'enseignement, les Mélanésiens du Vanuatu ont dû «subir» deux systèmes séparés: l'un contrôlé par la France, l'autre par la Grande-Bretagne. Pour la plupart des habitants de l'archipel, la connaissance de «l'autre langue» est toujours demeurée sans intérêt. Le condominium, tout en évitant le partage géographique de l'archipel, laissait surtout une grande sphère d'autonomie et de liberté à la population mélanésienne qui put ainsi conserver sa culture propre.

    Après des méandres politiques et une tension grandissante, à le 30 juin 1980, les drapeaux français et anglais furent affalés pour la dernière fois, dans les larmes et les bravos et le drapeau de la République du Vanuatu fut hissé à son tour pour célébrer la naissance d'une nouvelle nation, finalement libérée du joug colonial. Les Nouvelles-Hébrides devenaient indépendantes sous le nom de « Vanuatu » qui remplace rapidement la dénomination européenne.

    Aussitôt après l'indépendance, en septembre 1980, une révolte sécessionniste venant des francophones des îles Espíritu Santo et Tanna fut mâtée sans ménagement avec l'aide de l'armée de la Papouasie-Nouvelle-Guinée appuyée par la logistique de l'Australie. Cela fit apparaître les francophones comme des «traîtres» à l'égard de leur pays, tandis que l'image de la France fut grandement ternie parce qu'elle avait promis des armes. Par la suite, les relations entre le Vanuatu et la France demeurèrent très tendues. Le nouvel État, voulant marquer son indépendance, a même chassé deux ambassadeurs français.Nombre de ressortissants français quittèrent le Vanuatu et reçurent des compensations de la part du gouvernement français pour la perte de leurs terres, qui revinrent toutes aux Mélanésiens. Par la suite, toute la vie politique de Vanuatu resta marquée par l'opposition entre anglophones et francophones. La Vanuatu a adhéré à la Francophonie en décembre 1979 tout en demeurant membre du Commonwealth.

    2010 fut le 30eme anniversaire de cette jeune nation. Cette année est le 32eme anniversaire et donne lieu comme à l'accoutumée à de nombreuses manifestations officielles le jour même. Et généralement, une semaine avant des manifestations festives ont lieu avec des petites cabanes" sur des lieux différents comme le stade, le long du parcours de santé et non loin de l'aéroport. On y trouve à manger, boire pour fêter cet anniversaire.

      

           

     


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :